Aujourd'hui nous sommes associées. Mais cela fait un bout de temps que nous nous connaissons : 15 ans ! D'abord copines de classe puis très bonnes amies, nous en avons vécues des choses ensemble...

C'est maintenant l'entreprenariat qui nous lie : nous voilà amissociées.


Comment l'idée du Zouz Gang nous est venue ?

Tout simplement au détour d'une discussion dans un bar un soir. Nous parlions de nos vies respectives certes, mais aussi et surtout de tout ce que nous pouvions entendre dans les médias à ce moment-là, sur tout ce que le secteur Mode pouvait engendrer comme pollutions humaines et environnementales.
Complètements abasourdies et avec une grosse envie de "faire quelque chose", nous commencions déjà à penser à des solutions pour remédier à ça : arrêter de s'habiller à jamais ? Non... Se présenter aux présidentielles ? Pas trop de chances...

Et là, la lumière fût ! Aïda ayant une carrière dans le stylisme et moi (Anita) travaillant dans la communication, nous nous sommes dit : Et si on se lançait ??



Le temps de quitter nos boulots respectifs et de faire mûrir notre projet, nous voilà ! Pendant plusieurs mois, nous nous sommes beaucoup renseignées sur le secteur de la Mode éthique, participé à pas mal de conférences, de webinars... Connaître en profondeur les enjeux, les alternatives existantes, les innovations en cours, il était important pour nous de "bien connaître le marché" et tous ses acteurs pour pouvoir proposer une vraie solution solide, qui a du sens.


C'est à l'issue d'une conférence (Impact - Porte de Versailles) qui traitait des tendances, des effets de mode et de la surconsommation/surproduction que cela engendrait que nous nous sommes dit : "hé mais si on faisait des vêtements que les gens changeraient eux-même de couleur, de style ? Comme ça moins de chances de succomber aux tendances qui nous mattraquent ?!"



Complètement convaincues par notre solution et hyper inspirées par le concept des vêtements réversibles, il a fallu ensuite penser éco-fabrication !


Tout de suite, nous avons voulu nous engager dans la fabrication française, pour favoriser la proximité et travailler avec nos savoir-faire locaux. Connaître nos ateliers, communiquer avec eux, échanger, aller les voir... le partage et la proximité sont pour nous hyper importants !


Puis pour la matière première, nous nous sommes très vite penchées sur la solution de l'upcycling. En faisant nos recherches, nous nous sommes rendues compte qu'en France, énormément de rouleaux de tissus surproduits, laissés de côté, abandonnés, destinés à la destruction existaient. Plein de matières différentes, et souvent de très bonne qualité ! Ils existent... utilisons-les !